Suite: Les trois principes

 

 

Tout ce qui est relativement fixe résulte d’un équilibre entre l’expansion sulfureuse et la compression mercurielle. Le SEL est une condensation lumineuse produite par l’interface de deux rayonnements contraires ; C’est le réceptacle en qui s’infiltre l’esprit mercuriel  pour y exciter l’ardeur sulfureuse.

En tout ce qui peut se concevoir comme existant on distingue de toute nécessité SOUFRE MERCURE et SEL. Car on ne saurait rien imaginer qui n’eut sa substance propre (SEL) soumise simultanément à des influences internes (SOUFRE) et externes (MERCURE).

Considéré dans son universalité, comme l’éther partout répandu qui pénètre toute chose, le MERCURE prend le nom d’AZOTH des SAGES,

Originairement tout réside dans l’AZOTH

Nous ne sommes rien par nous -même ; tout provient du grand TOUT.

L’homme doit donc chercher à s’unir étroitement à la source permanente de toutes choses.

 

4 votes. Moyenne 3.75 sur 5.

MEMORY peintures et croquis Les trésors de bobby lisa Chez Mamytine Toulouse la ville rose Votez pour ce site au Weborama

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site