MYSTERE

Le mystère éternel, ni tu le connais, ni moi.

Cette énigme, ni tu la connais, ni moi.

Quand le rideau se lèvera, tu verras.

Que nous ne savions rien, ni toi ni moi.

Omar Khayyâm (XI ème siècle)

7 votes. Moyenne 3.71 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site