les disciples

 

Tzeu-hia demanda à Confucius : Yen-hoei vous vaut-il ?.. Comme bonté, dit Confucius, il me dépasse. — Et Tzeu-koung? demanda Tzeu-hia... Comme discernement, dit Confucius, Tzeu-koung me dépasse. — Et Tzeu-lou ?demanda Tzeu-hia... Comme bravoure, dit Confucius, Tzeu-lou me dépasse .— Et Tzeu-tchang ? demanda Tzeu-hia... Comme tenue, dit Confucius, Tzeu-tchang me dépasse. — Très étonné, Tzeu-hia se leva et demanda : Mais alors, pourquoi ces quatre hommes restent-ils encore à votre école? — Voici pourquoi, dit Confucius. Yen-hoei, si bon, ne sait pas résister. Tzeu-koung, si clair-voyant, ne sait pas céder. Tzeu-lou, si brave, manque de prudence. Tzeu-tchang, si digne, n'a pas d'entregent. S'ils me dépassent chacun par quelque qualité, ils me sont tous inférieurs par quelque défaut. C'est à cause de ce défaut, qu'ils restent à mon école, et que j'accepte de les traiter en disciples.

3 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

MEMORY peintures et croquis Les trésors de bobby lisa Chez Mamytine Toulouse la ville rose Votez pour ce site au Weborama

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×