ALCHIMIE SPIRITUELLE

 

 

 

La vie est un grand voyage avec ses joies et ses peines, sur mon chemin j’ai eu la chance d’être ton ami(e)poursuis ton voyage sur le sentier ou tu veux cheminer. Peu importe le chemin tous les chemins se valent, l’important est de suivre le chemin qui a du cœur. Sois toi-même ton propre flambeau.

Le sage

 Marque page copie 1

Quand je parlerais la langue des hommes et celle des anges,

Si je n’ai pas la charité, s’il me manque l’amour, je ne suis qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante.

J’aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, j’aurais beau avoir toute la foi jusqu’à transporter les montagnes, s’il me manque l’amour, je ne suis rien.

J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j’aurais beau me faire brûler vif, s’il me manque l’amour, cela ne me sert à rien.

 L’amour prend patience ; l’amour rend service ; l’amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ;

 il ne fait rien d’inconvenant ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ;

il ne se réjouit pas de ce qui est injuste, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ;

il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.

L'amour ne disparaît jamais.

(Lettre de Paul aux corinthiens)

 

 

 

 

 

 

 

 

L’expérience est une bougie qui n’éclaire que celui qui la porte.
Confucius

 

                                                                     bougieflamme2.jpgbarre-4.gif

 

 

 


 

Harmonie 22222

 

Le grand Principe se répand, dans tous les sens. Il se prête avec complaisance à la genèse de tous les êtres (ses participés). Quand une œuvre est de­venue, il ne se l’attribue pas. Bienveillamment il nourrit tous les êtres, sans s’imposer à eux comme un maître (pour les avoir nourris ; les laissant libres ; n’exigeant d’eux aucun retour avilissant). A cause de son désintéressement constant, il devrait, ce semble, être comme diminué. Mais non ; tous les êtres envers lesquels il est si libéral, affluant vers lui, il se trouve grandi (par cette confiance uni­verselle).

Le Sage imite cette conduite. Lui aussi se fait petit (par son désintéressement et sa délicate réserve), et acquiert par là la vraie grandeur.

(Les pères du système Taoiste) 

 

L

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Annuaire Web France

 

 

Prouvenço

 

 

 

 

 

Vous êtes le 132067ème visiteur
MEMORY peintures et croquis Les trésors de bobby lisa Chez Mamytine Toulouse la ville rose Votez pour ce site au Weborama

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site